Mouvement social local – Dimanche 19 mars

En raison d’un mouvement social local le dimanche 19 mars, le trafic sera perturbé sur l’axe Haussmann St-Lazare <> Villiers-sur-Marne.

Le trafic sera normal sur l’axe Haussmann St-Lazare <> Tournan.

Retrouvez l’ensemble des trains qui circulent.

Partager sur :

21 commentaires pour “Mouvement social local – Dimanche 19 mars”

  1. 94RERD dit :

    LOL, RER D en partie interrompu, RER E en mouvement social, trafic probablement réduit sur le T4, Ligne L en partie interrompue, Métro 4 certaines stations fermées, des travaux un peu partout.

    Mais ça va être marrant, ce weekend, pour celles et ceux qui prennent les transports en commun !

  2. nd dit :

    Les bonnes habitudes ne sont pas perdues.
    Quand ces personnes comprendront-ils que déféquer sur les usagers n’a aucun effet ?
    70 jours de grèves en 2016 pour quel résultat ?

  3. MaximeL dit :

    Pourquoi pas demander aux conducteurs qui devaient circuler depuis Gare de Lyon de remplacer le personnel manquant sur le RER E ?

    • Z20900 dit :

      Le plus simple étant de demander au personnel de nettoyage de conduire non?

      Pour conduire un train il faut être habilité à conduire sur la ligne + être formé à l’engin moteur.

      Par conséquent seul le personnel de Paris Est ainsi que la réserve transilien peuvent conduire sur la ligne concernée

    • 94RERD dit :

      Je complète les propos. Ce weekend, le trafic n’était interrompu qu’entre Paris (Châtelet) et Villeneuve, Juvisy et Melun via Ris Orangis et Corbeil. Mais les autres tronçons circulaient. Pour les Grandes Lignes, les agents ont eu leurs ordres de missions avec répartition sur les autres gares et Juvisy pour les TER Laroche-Migennes appartenant à la Ligne R. Pour la ligne R justement, tous les trains ont été détournés à Juvisy.
      En ce qui concerne la ligne RER D, les conducteurs avaient juste des missions limitées, mais circulaient toujours.

    • MaximeL dit :

      Bonjour 94RERD et Z20900.
      J’ai pris un le TER Bourgogne dimanche pour faire un aller-retour entre Paris et Fontainebleau.
      Les 2 trains étaient origine/destination Paris Austerlitz, alors qu’ils circulent habituellement depuis gare de Lyon.
      Ces deux trains ont circulé sans aucun arrêt entrd Austerlitz et Melun. Pourtant ils ont emprunté les voies du RER C, RER D et de la ligne R.
      Comment ça se passe dans ce genre de situations ? Il y a un chauffeur pour chaque tronçon dans la locomotive ?

    • 94RERD dit :

      Bonjour MaximeL.

      Pour ce cas-là, il a dû s’agir d’abord d’une erreur de Terminus. En effet, les TER Bourgogne appartiennent à la Ligne R dès lors qu’ils desservent toutes les gares à compter de Melun. Ce TER aurait donc dû être au départ de Juvisy.

      Ensuite, pour répondre à votre question, non, on ne va pas changer d’ADC à chaque point. Sinon, dans ce cas, on rigolerait bien sur le RER D, il faudrait un agent pour chacun des tronçons suivants : Creil-Orry, Orry-Goussainville, Goussainville-St Denis, St-Denis-Paris Nord, Paris Nord-Paris Lyon, Paris Lyon-VSG, VSG-Combs, Combs-Melun, VSG-Juvisy, Juvisy-Corbeil (X2, une branche Vallée et une branche Plateau), Corbeil-Melun, Corbeil-La Ferté, La Ferté-Malesherbes. 14 tronçons, donc au moins 7 ADC différents (toutes les missions ne passent pas par tous les tronçons).
      En réalité, pour ce weekend de grande ampleur (en termes de travaux), c’est le même ADC qui a fait l’ensemble de Paris-Melun, mais en ayant juste une adaptation sur l’information du lieu de détournement à la place de la réception et du départ à Paris Lyon.

    • MaximeL dit :

      Non, non, pas une erreur de terminus, c’était prévu et annoncé sur Vianavigo et sur le site SNCF TER Bourgogne.
      Si c’est bien le même ADC qui a roulé sur les voies appartenant à la région Austerlitz et à la région Gare de Lyon, on pourrait immaginer qu’il puisse rouler sur la région Paris Est

    • 94RERD dit :

      Malheureusement non, car l’ADC aura exceptionnellement roulé sur les voies d’Austerlitz compte tenu de la fermeture de Paris Lyon-Bercy. En principe, sauf à ce que sa mission commerciale soit détournée sur d’autres voies, il n’a pas le droit de rouler hors de sa zone de mission commerciale.

    • Jéré dit :

      L’ADC doit pour circuler avoir la connaissance de l’EM (Engin Moteur) et de la ligne sur laquelle il circule. Dans le cas décrit concernant l’EM il n’y a pas de problème, pour Paris Est ça poserait problème car PSE (Paris Sud Est n’a pas de MI2N, Z50000… Donc ces conducteurs ne conduisent pas ces matériels. Pour la ligne il est possible que le conducteur ait des fiches de détournement. Après il y a des conducteurs d’Austerlitz aptes à cette portion de ligne sur Paris Sud Est car tous les Intercités de nuit partent d’Austerlitz et ceux pour le Sud Est (Briançon, Nice) passent par la ligne de Juvisy à Melun pour ensuite continuer sur la PLM vers le Sud Est.

    • 94RERD dit :

      Jéré, quelles sont les rames qui circulent alors sur Paris Est ? Nous avons la trucchose de T4 + Esbly-Crécy, le Francilien en déploiement (Lignes E/P/H/K), et les MI2N.

      Mais ces rames à 4 ou 8 caisses qui circulent sur certains axes de la ligne P, ce sont pas des Z2N ou des Z20500?

    • Jéré dit :

      Je disais que Paris Sud Est n’a pas le même matériel que Paris Est hormis les Z2N. Mais là encore il manquerait aux conducteurs la connaissance de la ligne 1.

    • 94RERD dit :

      Dans ce cas, je comprends mieux. Je te rappelle que Lucie avait évoqué la question des rames lors de la simulation d’accident de personne à VSG, et de la globalité du matériel, ce à quoi le Z2N entre dans la catégorie d’affiliation à plusieurs lignes distinctes.

  4. georges dit :

    ça aussi c’est un souci de désorganisation, ce sont des grêves locales, avec des revendications différentes, sans se soucier pourquoi tel ou tel autre service fait grêve, sans même savoir pourquoi, ce qui fait qu’un ensemble est paralysé sans en a être l’auteur. Si on rajoute encore la politisation de ces mouvements divers, ce qui n’est pas normal car un syndicat ne doit pas faire grêve pour les idées d’un parti politique mais pour défendre l’ENSEMBLE des salariés (si il y a un syndicat, ce qui n’est pas sûr), on est parti vers une pagaille, après les élections. Pour ma part j’ai déjà les plans de villes de banlieue pour se rendre au boulot en voiture.(certains trouvent ça normal, désolé pas moi, même au niveau défense des travailleurs)

    • Z20900 dit :

      Il y a forcément un syndicat, si outefois il y a grève, car dans une entreprise publique il n’y a que les organisations syndicales représentatives qui peuvent déposer un préavis de grève. Par ailleurs, il y a eu de nombreux accidents de personnes ces derniers jours, rendant indisponible un certain nombre de conducteur.

    • georges dit :

      …à voir les dérapages depuis quelques années, une grêve qui continue alors que le secrétaire général du syndicat déclare qu’il ne peut débloquer car c’est politique….dérapages récents avec un service d’ordre dépassé qui excuse des violences inaceptables….on peut se demander si des syndicats, dans leurs anciennes structures, existent encore. Comme de toutes façons (à mon avis) l’Etat lui même est de plus en plus dépassé, et les partis politiques aussi….on peut douter de tout. Mais bon, c’est mon opinion.

    • Z20900 dit :

      Vous êtes libre de pensez ce que vous voulez, je vous le dis, je persiste et signe qu’à la SNCF, une DCi et un préavis de grève ne peuvent être signés que par une organisation syndicale.

      Bonne soirée

    • Nd dit :

      Ah mais c’est sur qu’il y a une organisation syndicale derrière tout ça. Il n’en reste pas moins que c’est vraiment se foutre des usagers que de recommencer cette comédie des grèves sans revendications assumées qui n’auront aucun impact à part gêner ceux qui n’ont aucun pouvoir pour faire changer les choses. Mais bon, s’intéresser aux autres, c’est tellement surfait.

    • 94RERD dit :

      Je vais tenter de calmer un peu la guerre des nerfs que vous faites entre vous. Il y a effectivement un syndicat qui dépose le préavis (après, savoir lequel, je ne sais pas, et cela ne regarde pas le blog). Ce syndicat, s’il est minoritaire, aura un mouvement très peu suivi, et s’il est majoritaire, aura un mouvement qui sera ou non d’ampleur selon la pertinence des motifs de la grève.

      Par exemple, rappelez-vous, la grève de l’an dernier, que s’est-il passé ? Si je ne m’abuse, un préavis différent a été déposé par Sud Rail, permettant d’entrer en grève illimitée à compter de début mars, puis à compter de mi-mai à nouveau, et enfin à compter de début juin.
      Pour le 1er préavis, pendant ce temps, les autres syndicats effectuaient des mini-grève par-ci par-là, pour le second préavis, il y a eu pour les autres syndicats les débrayages reconductibles sur deux jours, les mercredis et jeudis, et pour le préavis au mardi 1er juin, tous les syndicats avaient le même.

      Quelles lignes ont poursuivies le mouvement ? La réponse est : certaines lignes affiliées à Sud Rail, au niveau de Paris Est (Ligne P), Paris Est et St-Lazare (Ligne RER E), Paris-Noisy (T4), et Paris St-Lazare (lignes J&L). Et pourtant, le RER D n’était pas en grève, mais le préavis courait également entre Paris Lyon et Melun/Malesherbes/Corbeil (Sud Rail Paris Sud-Est), de même que la Ligne R n’était absolument pas en grève pour les axes Paris – Melun/Montereau/Montargis/Laroche (et pourtant, Paris Sud-Est détient aussi le monopole).

  5. georges dit :

    merci de constater la liberté d’expression. Je persiste quant à moi
    à constater que dans l’ensemble le droit syndical et le reste sont à la dérive.

    • georges dit :

      le problème c’est que c’est la guerre entre les syndicats qui s’amusent, (sur le dos des usagers), à se mettre « des barres dans les roues », et cela vient de la politisation extrême de certains syndicats….lorsque l’on voit, de plus, des sabotages, des blocages « par çi par là » sans concertation, il ne faut pas dire que c’est normal, légal, conçerté et positif dans la finalité. Pas de guerre des nerfs entre nous sauf qu’il est « un peu » énervant de ne pas pouvoir émettre une opinion. D’un avis personnel, le syndicalisme est en dérapage, et pour tous les Français, privé et public., et c’est inquiétant – on a déjà vu un secrétaire général et une direction syndicale ne plus pouvoir remettre ses militants au boulot car c’était devenu politique (c’est ce qu’ils ont dit) Le syndicalisme : oui – mais pas dans ces conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *