MaligneE.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Retour sur l’accident de personne du mercredi 11 octobre

1
Publié le 12/10/2017

Hier, mercredi 11 octobre aux alentours de 8h30, une personne a été heurtée par un train à Val de Fontenay.

Ce triste événement (le 25e depuis le début de l’année) a engendré l’interruption puis le fort ralentissement des circulations.

Vous avez été nombreux sur Twitter à ne pas comprendre le temps écoulé avant le retour à la normale du plan de transport.

Je reviens donc ici pour vous expliquer les mesures mises en place dans un tel contexte : de l’intervention des autorités judiciaires à la gestion du trafic.

L’accident : procédure et intervention des équipes spécialisées

Lors d’un accident de personne, la procédure suivante est automatiquement déclenchée :

  • La circulation est interrompue dans les deux sens
  • Les pompiers, la police ou la gendarmerie sont appelés
  • Un officier de police judiciaire (OPJ) est avisé et se rend sur place.

Si la victime est décédée (ce qui était le cas mercredi), les pompes funèbres sont sollicitées. Pendant la présence de ces différents intervenants, par mesure de sécurité, le trafic reste interrompu. Le délai moyen d’intervention étant de 2h.

Des rencontres régulières ont lieu avec les autorités pour que les procédures soient fluides pour tous les acteurs.

Certains ont été choqués par l’incident. Si vous êtes victime, proche, témoin ou si vous avez tout simplement besoin d’en parler, un numéro gratuit est à votre disposition :  0 800 120 821. Vous serez mis en relation avec des professionnels pour vous soutenir et vous pourrez bénéficier d’une écoute et d’une aide psychologique. Ce numéro est accessible 7 jours sur 7 de 9h à 20h.

 

Les conséquences sur le trafic

Lorsque les intervenants ont procédé aux dernières vérifications, l’officier de police judiciaire (OPJ) se rapproche du Chef d’Incident Local (CIL) – un agent de l’Infrastructure – qui s’assure que rien ne s’oppose à la sécurité des circulations, et donc la vôtre.  Une fois que le CIL donne son accord, l’OPJ peut autoriser la reprise progressive du trafic :

  • sur la voie opposée dans un premier temps, si la circulation y est possible
  • sur la voie où s’est produit l’accident dans un second temps
  • directement sur les 2 voies si la situation le permet

Ce sont les régulateurs du centre Opérationnel de Gestion des Circulations (COGC) qui régulent le trafic en cas d’accident de personne. Ils informent et sont en relation avec les agents du poste d’aiguillage et c’est eux qui sont en charge de rétablir le trafic à la normale en cas de situation perturbée.

Pendant le temps de l’incident, tous les trains restent immobilisés là où ils sont, ce qui crée une concentration et un déséquilibre du plan de transport. Le trafic peut alors rester ralenti le temps de rééquilibrer la situation.

Retrouvez tout le processus dans cette infographie.

J’espère que ce billet vous permettra de mieux comprendre la gestion d’un tel incident et n’hésitez pas à me poser vos questions.

 

 

Un commentaire pour “Retour sur l’accident de personne du mercredi 11 octobre”

  1. MlkmPasser au statut dit :

    Merci Marie pour cette explication. Paix a son ame.

Laisser un commentaire