MaligneE.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Où sont les obstacles à la validation dans nos gares ?

6
Publié le 4/10/2017

Dans ce billet, je vous propose de répertorier ensemble les lieux de notre ligne où la validation pourrait être rendue plus aisée.

Vous l’avez peut-être vu : c’est le « mois de la validation ». Comme chaque année, les acteurs du transport en Île-de-France tentent de faire progresser, par la communication notamment, l’habitude de « valider » son passe Navigo en gare.

Je récapitule dans l’autre billet pourquoi la validation est obligatoire, mais je voudrais consacrer ici un fil à des considérations plus concrètes pour notre ligne, sur lesquelles vous avez chacun-e-s une expérience quotidienne.

 

En effet, si la validation est importante pour le futur de notre ligne et de ses gares, alors il y a un vrai enjeu pour nous à identifier ensemble les endroits où les bornes sont en nombre insuffisant, mal placées, présentent un dysfonctionnement récurrent etc. Bref : identifier les obstacles à la validation, pour voir ensuite comment/si on peut y remédier.

 

Je ne connais pas encore tous les recoins de nos gares sur le bout des doigts, mais pour vous donner un exemple « facile », bien connu des habitués : aux Yvris, il n’y a pas de ligne de contrôle (ou « CAB »- Contrôle Automatique de Billets) au niveau des accès parking Nord et Sud. Les grilles sont ouvertes en permanence sauf la nuit, et les seuls CAB que l’on trouve dans la gare sont au niveau du hall.

En l’occurrence, c’est un manque qui est bien identifié : un projet de « câbage » (installation des bornes de contrôle) est bien prévu. Ça sera intégré aux prochains travaux de la gare des Yvris.

 

L’idée ici est de répertorier les raisons qui font que, localement, c’est plus difficile de valider, selon l’entrée par laquelle on arrive en gare, selon le moment de la journée etc. (Il y aura peut-être d’autres cas où, comme pour les Yvris, un projet est en fait déjà en place : ce sera l’occasion de vous en informer, si vous ne le savez pas !)

Avez-vous des suggestions ? D’après votre propre pratique et/ou vos observations, la validation se passe-t-elle rapidement/facilement dans votre gare ?

 

6 commentaires pour “Où sont les obstacles à la validation dans nos gares ?”

  1. Bonjour Marie,

    C’est vrai qu’à Bondy, les accès sont pzrfois fermés et donc on passe par un petit pzssage assez pourri. C’est d’ailleurs l’impression générale face au mauvais état des escalier et passage dans cette gare.
    Bref, en utilisant le passage on ne vzlide pas le pass bavigo.

  2. marquetPasser au statut dit :

    Bonjour, Marie et 3hresdeperdues ( excellent pseudo, soit-dit en passant),
    A CHENAY GAGNY c’est parfois, également le cas, lorsque l’accès principal est fermé ( ce qui arrive relativement souvent), et vous n’avez qu’un appareil pour valider.

  3. aplt93Passer au statut dit :

    Bonjour,

    Une question appelle parfois une réponse !

    Sur les fils précédents, nous sommes un certain nombre à nous ou à vous interroger sur les récents travaux, ou tout simplement sur le fonctionnement de cette belle ligne.

    Des réponses seraient les bienvenues.

    Pour ce qui est de l’emplacement des bornes de validation, peut être serait-il judicieux d’en mettre 4 par point d’arrêt (c’est déjà le cas) au niveau des 4 accès au quai, cela pourrait fluidifier leur accès, plutôt que 1 sous chaque abri, ou la plupart du temps, les voyageurs se regroupent.

    Certainement pour monter à l’avant du tram, pour ne pas perdre de temps aux correspondances ?

  4. reds33Passer au statut dit :

    Bonjour,
    Je pense à la gare du Chénay Gagny car la gare ferme très souvent, ce qui nous oblige à passer par un passage exigu ne permettant pas une bonne circulation (surtout aux heures de pointes). Et les poteaux de validation, dans le cas des heures de pointe, rendent la circulation de flux plus compliqué. Il faudrait en installer un deuxième au niveau de l’accès vers le quai vers Paris pour éviter la fraude pour cause de fainéantise et de stress (on veut bien etre.
    Et aussi, à la gare du Raincy, si les tourniquets du hall principal permettent un accès libre (type dysfonctionnement du valideur), il n’y a pas de poteau validation Navigo, ce qui nous oblige à aller vers le couloir l’accès secondaire en passant par le quai (ou pas) pour être en règle. Et justement, sur le couloir de l’accès secondaire, les valideurs sont situés côté Raincy, donc si jamais les tourniquets permettent un accès libre, côté Villemomble, on doit aller au bout du couloir pour valider. Un au milieu ou au deuxième, ce serait satisfaisant. C’est pareil à Rosny-sous-Bois, il faut, pour aller, si je me trompe pas, pour se rendre à Villiers/Tournan, il faut aller vers l’accès au quai vers Paris pour valider.

    Autant de problèmes qui pourraient rendre la vie plus confortable si elles étaient réglées, évitant ainsi la fainéantise et le stress.

    • reds33Passer au statut dit :

      PS : Pour la gare de Chénay, c’est urgent, pour Rosny-sous-Bois ce serait pas mal mais pour celui du Raincy, c’est rare, alors juste déplacer au milieu pour le couloir secondaire et mettre un valideur Navigo au milieu si possible, c’est tout.

    • reds33Passer au statut dit :

      PS2 : à la gare de Gagny, les tourniquets pour accéder aux quais se situent en face de l’escalier vers Paris, ce qui oblige à faire un « détour » si on se rendre à Chelles.

Laisser un commentaire